Découvrons ensemble le développement personnel

La pensée complexe (Edgar Morin)

Objectifs: Comprendre. Ouvrir ses horizons.

  • Le paradigme de la simplicité:
    • Paradigme dans ce contexte est « un certain type de relation logique extrêmement forte entre des notions maîtresses, des notions clés, des principes clés. Cette relation et ces principes vont commander tous les propos qui obéissent inconsciemment à son empire. »
    • La simplicité met de l’ordre dans le désordre de l’univers.
    • La simplicité réduit à une loi, un principe. Soit en séparant ce qui est lié (disjonction), soit en unifiant ce qui est divers (réduction)
    • Ex. de simplification: Un homme est une biologie, une psychologie, un être culturel, physique, …, et il est analysé indépendamment sur ses différents axes alors qu’il est tout cela à la fois avec de fortes interactions entre ces différents aspects.
  • Les trois principes pour mieux comprendre la complexité:
    • La dialogique: En toute chose, association de caractéristiques antagonistes et complémentaires, associant de l’entropie (désordre) et de l’ordre. Ex: « La vie est la rencontre de 2 entités chimio-physiques, un très stable, héréditaire et organisateur, l’ADN et l’autre extrêmement instable qui se dégrade, les acides aminés qui forment les protéines aux formes multiples qui se reconstituent sans cesse grâce aux messages de l’ADN. Acides aminés permettant l’existence phénoménale et l’ADN la reproduction. Antagoniste mais l’un a besoin de l’autre..
    • La récursion organisationnel: L’effet tourbillon. Tout est en même temps producteur et produit. Auto alimentation, pas de rapport linéaire entre la cause et l’effet. Ex: La société est produite par l’interaction entre les individus. Mais une fois produite, la société produit des individus.
    • Le principe hologrammatique: La partie est dans le tout et le tout est dans la partie. Pour les scientifiques :-), parallèle fait avec les hologrammes optiques: chaque point d’un objet holographique contient toutes les informations de l’objet. Ex: Dans chaque cellule est présente la totalité de l’information génétique de cette organisme.
    • Principe hologrammique lié à l’idée de récursion elle même lié à la dialogique en partie.
  • Les trois étapes de la complexité:
    • La tapisserie est plus que la somme des fils: Des fils tissés d’une certaine façon va engendrer des caractéristiques mécaniques supérieures à la somme de chacune.
    • Le tout est moins que la somme des parties. Dans un système, chaque partie ne pourra pas s’exprimer pleinement. Elles peuvent être inhibées ou virtualisées.
    • Le tout est à la fois plus et moins que la somme des parties. Difficile à appréhender avec notre structure mentale.
  • Les trois causalités:
    • La causalité linéaire: Processus de transformation Cause / Effet
    • La causalité circulaire rétroactive: Régulation. Ex: Il y a du fromage, les souris se reproduisent. Il y a trop de souris, plus assez de fromage,… Pauvres souris 🙂
    • La causalité récursive: Les effets et produits sont nécessaires au processus qui les génère. (reprendre ex. société / individus)
  • A voir aussi:
    • Approche systémique ( Je vous recommande le Macroscope de Joël de Rosnay)
    • La cybernétique

Mon commentaire:  Ceci n'est pas un résumé. Juste quelques éléments qui m'ont beaucoup plus. C'est jouissif.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *